“CHOISISSEZ UN TRAVAIL QUE VOUS AIMEZ ET VOUS N’AUREZ PAS A TRAVAILLER UN SEUL JOUR DE VOTRE VIE”

Confucius

En tant que Travailleur Social, nous faisons face aux problèmes de la société et tentons bien que mal d’apporter notre contribution, à rendre meilleur le monde qui nous entoure. Sauf que bien souvent, nous nous oublions. Il arrive que l’on délaisse notre vie personnelle pour notre carrière, notre vie professionnelle et/ou le public accueilli.

Et parfois, inversement, nous surinvestissons d’autres dimensions de nos vies au détriment du public et de la qualité de notre travail pour décompenser les difficultés de la sphère professionnelle.

Ne peut on pas s’épanouir dans le social ?

La philosophie de l’IKIGAI est de:

  • Trouver un travail qui nous plaît ( ce que j’aime)
  • Dans lequel on peut exprimer son potentiel ( ce pour quoi je suis doué)
  • Tout en contribuant à quelque chose qui a du Sens pour nous ( ce dont le monde a besoin)
  • Et qui nous rémunère convenablement ( l’ on conviendra tous que nous ne sommes pas rémunérés à notre juste valeur)

Cette quête de l’IKIGAI est pour moi essentielle. Elle doit être centrale dans notre vie.

Mais pourquoi en parler sur un article du social ?

Car il est primordial de se poser toutes ces questions avant d’entrer dans le métier, de se les poser pour d’autres de se les remémorer quand on y est. Nous ne savons pas dans quelle étape de notre vie, nous sommes.

Le Social peut être une passerelle vers d’autres secteurs tout comme d’autres métiers peuvent nous amener à devenir travailleur social. Ce qui est important est de pouvoir tant que possible concilier ces 4 dimensions de l’IKIGAI.

C’est pourquoi, je n’apprécie guère que l’on essentialise les qualités nécessaires à l’exercice des métiers du Social et Médico-Social aux notions de vocation ou de don. 

Certains auront la “flamme” au début et s’apercevront que ce n’est pas fait pour eux. D’autres penseront que ce n’est pas fait pour eux et finalement s’y retrouveront et s’y épanouiront. 

Chacun a son voyage initiatique à mener.

Je vous recommande d’ailleurs un livre pour sortir des sentiers battus: « L’Alchimiste » de Paulo Coelho.

POSE TOI LES BONNES QUESTIONS,

AVANT DE DEVENIR TRAVAILLEUR SOCIAL.

POSE TOI LES BONNES QUESTIONS,

SI TU VEUX RESTER DANS LE SOCIAL.

« Les actions ne valent que par leurs intentions»

No Comments
Comments to: L’ Ikigai au service du Social

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Attach images - Only PNG, JPG, JPEG and GIF are supported.

Login

Welcome to Typer

Brief and amiable onboarding is the first thing a new user sees in the theme.
Join Typer
Registration is closed.